L'or et l'argent pour "The Great Gatsby" - Monsieur Vinyl
406
post-template-default,single,single-post,postid-406,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,vss_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

L’or et l’argent pour « The Great Gatsby »

Ce pressage américain de la bande originale du film de Baz Luhrmann, « Gatsby Le Magnifique », a été fabriqué à Nashville chez Third Man Records à seulement 100 exemplaires. Il inclut un vinyle en or métallisé et un vinyle platine métallisé. Dans l’histoire de la musique, c’est la première fois que des vinyles fabriqués dans ces métaux précieux sont disponibles dans le commerce.

 

Le fourreau renfermant ces deux vinyles est en bois et assemblé avec des rivets en aluminium. Il a été dessiné et conçu par le studio américain « Isle Of Printing ». Il a été ensuite gravé au laser, peint puis assemblé à la main, lui donnant son caractère totalement unique.Environ un mois avant la sortie officielle du film, cette édition spéciale était disponible en pré-commande sur le site internet du label et en quantité très limitée. De plus, cette pré-commande était destinée exclusivement aux résidents américains.

Le même jour, et parallèlement au site internet, le magasin affilié au label Third Man Records proposait physiquement à la vente 100 copies de cette édition. Les commandes internet quant à elles ont été envoyées à partir du 11 Juin 2013, date de la sortie officielle de la bande originale du film.

Au final, très peu de personnes sur le sol Américain ont pu se procurer cette version prestigieuse. Sur les matrices est inscrit la phrase suivante : « He got all the books / And he ain’t read one of them / All that shit matters / The past is always with us » en référence à une réplique prononcé par le personnage D’Angelo Barksdale dans la série américaine « The Wire » (« Sur Ecoute » en France).

Aucun commentaire

Publier un commentaire